Blog

Lettre d’amour à moi même

Il y a quelques mois, j’ai fait l’expérience de la rencontre avec la puissante Grand-mère Plante Ayahuasca. Un voyage incroyable de guérison s’est produit. Avant tout une rencontre avec moi même. A l’issue de cette rencontre, j’ai eu envie d’écrire, de garder une trace de cette expérience que je pourrais lire et relire, pour réactiver la mémoire cellulaire de mon corps, pour faire des souvenirs du passé une sensation du présent.
Je voulais partager ici cet écrit pour deux raisons.

La première, te partager combien la médecine de la parole et de l’écrit est forte. Elle permet de déposer, de sortir de soi ce qui peut tourner en boucle, ce qui peut peser sur le coeur, mais aussi, de poser dans la matière des expériences de grâce, éphémères.
Poser des mots peut aider à se reconnecter à ces moments magiques. Attention à ne pas se couper de l’expérience pour écrire, que cela ne devienne pas une fuite 😉
Il s’agit d’abord de vivre pleinement et en présence ce qui nous traverse, et ensuite y poser des mots. Un juste équilibre entre mental et ressenti.

La deuxième est que j’aime moi aussi lire des retours d’expériences d’hommes et de femmes du monde. Alors voici mon humble contribution de partage. (et parce qu’aussi, cela m’a fait beaucoup de bien de le relire ce soir;) )

Et une raison bonus: Parce que cela fait du bien de se donner de l’amour, de s’écrire des mots doux, des douceurs… Ne pas attendre que cela ne vienne uniquement que de l’extérieur, faisons nous du bien!

Cette nuit où je me suis aimée, toute la nuit…

Oh cette nuit où j’ai dit OUI à la vie, où je me suis dit OUI !
La lutte s’est terminée, je sors de la survie, et je plonge avec confiance dans la vie.
Dans ma vie.
Oh oui, je fais l’amour avec la vie, avec la nature, avec la musique, avec les mots, avec vous, avec moi…
Je danse, danse, plongée dans l’ivresse de cet Amour.
Je laisse mon corps aller à cette vibration.
Il y a trente ans je naissais dans un cri, cette nuit je suis née dans un rire.
Je me laisse bercer par la douceur de vivre, la joie de me ressentir, de respirer, sans contrainte, sans limite.
Je crée l’Abondance et je suis dans l’Abondance de créer.

Cette nuit, je me suis unie, dans mon couple intérieur.
Cette nuit, j’ai découvert que je suis exactement celle qu’il me fallait.
Je suis tout ce dont j’ai besoin, tout ce dont j’ai envie.
Je répond à toutes mes attentes les plus inespérées.
Je suis un cadeau pour moi !

Mon masculin est fort, doux et présent.
Je me sens en sécurité à ses cotés.
Mon féminin est puissant, sensible et aimant.
Je me sens précieuse à ses côtés.
Que c’est bon de s’accompagner, de se soutenir, de se ressentir complète !
J’honore mon masculin, Dieu de ma vie, Soleil du coeur.
J’honore mon féminin, Déesse de mes nuits, Lune de mon âme.
Cette nuit, je m’émerveille pour la toute première fois devant ma beauté.
Je me touche, je me sens, je me goûte, Oh Merveilleuse Shakti !

J’honore, je chérie, j’aime chaque partie de mon corps, de ma peau, de mon âme, de ma personnalité.
J’admire chaque sourire, chaque larme que je m’adresse.
M’unir à moi m’aime dans ce flot d’amour et danser la vie.
Jouir, toute la nuit, toute la vie, dans le plaisir d’Être.
Il n’y a rien à retenir, tout est là.
Je me détend dans cet extase.
Il n’y a rien à atteindre, j’y suis déjà.
Je me délecte de ce Nirvana.
Il n’y a rien à chercher, tout est à savourer.
Et faire durer ce plaisir chaque seconde où je respire.
Danser dans cette fluidité, dans cette confiance du va et viens.
Laisser mon corps au gré des vagues, au gré des vents.
M’abandonner à la magie et au mystère des quatre éléments.

Femme Sauvage danse de toute ta liberté, vibre dans chacun de tes mouvements toute ton essence.
Voyage en toi, sans limite, dans l’infini profondeur de ta créativité.
Redresse toi, Sensuelle, Sauvage, Sacrée, Douce, Lente, Animale, Divine…
Explore toutes tes facettes, découvre la complexité de ton Être.
Comme une enfant qui jubile d’une expérience extatique, je goûte la saveur de la confiance :Ça ne s’arrête jamais.
Ça va, ça vient, je ralentis, j’accélère, c’est là, puis ça disparaît, et réapparaît.
Peut être sous une autre forme… peut être avais-je juste oublié…
Heureux ceux qui oublient et s’émerveillent dans la redécouverte.
Je crée ma vie, sans limite : de toute mon imagination, je choisi cet infini.
Je choisi qu’il n’y à rien à retenir, tout s’en va et tout reviens.
Je choisi de vivre l’extase de chaque seconde, en tout lieu, tout moment, toute chose, toute compagnie.
Je savoure cette source intarissable, cette conscience de l’impermanence.
Je me nourris des enseignements des ces Sagesses.

Oui, je suis celle que j’ai toujours attendu.
Là, à l’intérieur de moi, se cachait mon plus grand bonheur.
J’honore la vie, dans tout ce qu’elle peut offrir.
Dans cette expérience, je rayonne de partager cette Lumière.
Ensemble, Toi, Moi, Nous, Créons l’Amour chaque jour.

Et si toi aussi, tu prenais un temps pour t’écrire ? Pour te câliner, te chouchouter ?

1 Commentaire

  1. fleur-lise

    Merci pour ce partage, ce texte merveilleux et inspirant.
    Est-il possible d’en avoir une copie ? J’aimerais le lire à mes participants de stage, et peut être vous citer dans un de mes prochains livres.
    Coeur à Coeur,
    Fleur-Lise
    lavoiedumurmure.com
    aucoeurduchant.com

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Mara BAZIN
38 route du pont du coudray
14320 Feuguerolles Bully

n° SIRET : 00030 533 922 373

Pour l'intégralité des photos de ce site :

Photos non libre de droit